Le genèse du projet

genese projet happynesshouse

Comme tout projet, HappynessHouse a une genèse.

Et afin de ne pas l’oublier au fil du temps, voici comment s’est créé HappynessHouse.

Cela ne signifie pas que nous n’ajusterons pas la stratégie, des choses vont marcher, d’autres pas, c’est une évidence. Mais revenir aux sources nous sera parfois utile d’ou cet article.

Pourquoi créer HappynessHouse?

Pourquoi ce projet, pourquoi maintenant? Quel est l’objectif?

Ce sont là des questions légitimes et pertinentes et je vais tenter d’y répondre le plus franchement du monde et commencer par me présenter.

Je m’appelle fabien, j’ai 37 ans, je suis serial entrepreneur. Je viens d’un milieu populaire et j’ai eu la chance de bénéficier de notre système éducatif et donc de faire des études longues sans m’endetter…

Aujourd’hui, après avoir vendu plusieurs sociétés que j’ai co-créé , je suis à l’abri du besoin.

J’ai souvent trouvé le monde injuste. Injuste car les inégalités sont criantes et de plus en plus grandes, injuste car la pauvreté augmente à travers le monde et que des millions de personnes souffrent, injuste car la planète souffre et risque de ne pas survivre à la surconsommation, à la surpopulation et au réchauffement climatique.

J’ai tenté des choses : j’ai essayé de m’investir en politique, de m’investir dans des associations… mais malheureusement ça s’est soldé par des échecs, je n’ai pas réussi à améliorer le monde.

Ce que je sais, c’est que plutôt que d’aller du coté des mes faiblesses, je dois travailler du coté de mes forces . Et entreprendre en fait partie.

D’ou l’idée d’HappynessHouse qui part du constat suivant :

L’ultra libéralisme et le capitalisme détruisent notre monde car ils n’ont pour objectif que l’argent.

Les associations d’utilité publique (écologiques, sociales…) n’ont pas de ressources propres et sont obligés de faire appel à la générosité des gens en permanence

Ou dit de façon plus consensuelle

Des entrepreneurs et surtout beaucoup de salariés ne s’y retrouvent plus dans l’entreprise d’aujourd’hui. • Ils veulent du sens. •Ils veulent que leur job fasse du bien à la société, diminue le réchauffement climatique, réduisent les inégalités, aide les plus pauvres…

Il existe des associations d’utilités publiques qui font du bien à la société Malheureusement, elles manquent de moyens réguliers et sont contraintes à faire appel à la générosité populaire en permanence.

Et qui propose cette solution

  • Des entreprises dont l’objectif est de faire des bénéfices, mais qui reversent une partie significative de leurs bénéfices à des associations
  • Pour permettre à l’entreprise d’être financé et de grandir, les bénéfices seront ainsi répartis :
    • 30% aux actionnaires pour rémunérer l’argent investi**
    • 30% pour les investissements
    • 30% à des associations d’utilité publiques*
    • 10% aux salariés Ø
*associations qui sont désignées chaque année en AG
par les parties prenantes : salariés, actionnaires, clients….
** rémunération maximale de 2 fois l’inflation, le
reste va aux investissements si la société a fait de gros bénéfices

Puis nous avons défini notre raison d’être :

Notre raison d’être

Nous voulons être un contre modèle au capitalisme traditionnel et prouver qu’il est possible de développer des sociétés très ambitieuses avec un modèle partageant intérêts privés et intérêt général.

Maintenant que nous avons la solution et notre raison d’être, comment allons nous développer ce nouveau type de société :

Comment promouvoir ces nouvelles entreprises?

1 ) En créant un espace dédié (physique et virtuel)

  • Un Espace de coworking, de réunion et de partage.
  • Un espace de conférence pour les associations
  • Un site Web expliquant la démarche, valorisant les entreprises qui entrent dans cette démarche

2 ) En aidant à la création d’entreprise

  • Un Incubateur / Accélérateur
  • Un start up studio
  • Une école d’entreprenariat
  • Un fonds VC (basé sur du crowfunding)

« Mon objectif est de réunir toutes les bonnes volontés autour d’un projet de société : rendre le capitalisme plus humain et permettre aux associations d’utilités publiques d’avoir des financements récurrents. C’est ça HappynessHouse ! »

Fabien, Fondateur d’HappynessHouse

Voilà pour la genèse du Projet. On veut changer le monde et l’améliorer.

Y arriverons nous? A l’impossible nul n’est tenu donc si nous travaillons d’arrache pied, que nous persévérons et que des bonnes volontés nous aident, nous y arriverons !

Voici la présentation originelle du projet HappynessHouse

happynesshouse

Le genèse du projet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut